theatre du hangar lozere

Bienvenue sur notre blog pour partager notre aventure : théâtre en milieu rural

  • Accueil
  • > fd) Tournée avec « J’veux du soleil » (2014)
fd) Tournée avec « J’veux du soleil » (2014)

Les parents et l'amie

« J’veux du soleil »

La pièce :            

  La famille DEGRINIERES : riche descendance industrielle, pignon sur rue, morale irréprochable. Notables provinciaux sur le déclin à qui le village doit tout. Du moins c’est ce que pense  la mère qui, un pied dans le siècle précédent, s’évertue inutilement à perpétuer des codes de conduites totalement anachroniques. Ses deux filles en opposition permanente la désespèrent et bousculent régulièrement ses espérances. Le père, bien dans son siècle, ne pense qu’à multiplier ses gains en spéculant sur tout ce qui peut rapporter gros.

            Reste l’amie de la famille qui alterne les rôles : commérages et soutien indéfectible dans les moments tragiques. Voilà l’essentiel d’une tragi-comédie de mœurs qui stigmatise quelques travers de la société actuelle.

les filles et la mère face

les filles

Tournée 2014

Tous les spectacles commencent à 20 h 30 sauf exception.

Mardi 1er avril : St Germain du Teil

Vendredi 4 avril : St Sauveur de Peyre

Vendredi 11 avril : Canet d’Olt

Samedi  12 avril :  Chirac

Vendredi 18 avril :  Javols

Samedi 19 avril :  Le Bruel

Mardi 22 avril : Mende (Urbain V)

Vendredi  25 avril :  Grèzes

Samedi 26 avril : St Chély (Petit  Théâtre)

Mardi 6 mai : Quézac

Vendredi 9 mai: Marvejols (TMT)

Samedi 10 mai : Marvejols (TMT)

Vendredi 16 mai : Fournels

Samedi 17 mai : Séverac (salle des fêtes de Lavernhe)

Mardi 29 juillet : Bagnols les Bains (21h)

Mercredi 30 juillet  : St Enimie (21 h)

Pièce 2014

Article de presse

Fin de tournée pour le HANGAR avec « J’VEUX DU SOLEIL »

 

La troupe du Hangar reprend la route après une pause réparatrice : une des comédiennes victime d’une fracture retrouve patiemment l’usage de sa jambe.

La première partie de la tournée avec « J’veux du soleil » a confirmé la qualité de cette pièce. Sa construction, son interprétation à la fois généreuse et pudique, ont largement séduit le public dans sa diversité. Des sourires, des surprises, de l’émotion, chacun a vécu ce spectacle intensément. Les retours positifs sont à la hauteur de l’énorme  travail effectué par les huit membres du Hangar tout au long de l’année. Jouer juste, jouer sobre, jouer ensemble les uns pour les autres, exige une rigueur, un investissement total, proche d’une démarche professionnelle. Respect.

Pour des amateurs, même si leur longue expérience permet cette exigence de qualité, c’est à saluer. Cette troupe lozérienne qui écrit et produit ses spectacles, sans bruit, avec constance depuis trente deux ans, mérite le soutien du public. C’est ce qui se passe et c’est tant mieux ; pour la troupe, pour la création culturelle locale et pour le public qui se reconnaît dans ce parcours étonnant. Au moment ou les intermittents du spectacle défendent le statut des précaires et au delà, l’avenir de la création et de la diffusion culturelle le rôle du public, notre responsabilité à tous, reste prépondérant. Soutenons le spectacle vivant sous toutes ses formes. Alors si vous n’avez pas encore découvert la pièce « J’veux du soleil » ne manquez pas les dernières représentations.

Le sujet de la pièce est simple : c’est l’histoire d’une famille, des relations parents enfants et de l’argent comme moteur de l’activité humaine. Plus précisément : la famille DEGRINIERES : riche descendance industrielle, pignon sur rue, morale irréprochable. Notables provinciaux sur le déclin à qui le village doit tout. Du moins c’est ce que pense  la mère qui, un pied dans le siècle précédent, s’évertue inutilement à perpétuer des codes de conduites totalement anachroniques. Ses deux filles en opposition permanente la désespèrent et bousculent régulièrement ses espérances. Le père, bien dans son siècle, ne pense qu’à multiplier ses gains en spéculant sur tout ce qui peut rapporter gros. Ils se supportent tristement ; leur égoïsme et leur orgueil les isolent, les éloignent les uns des autres.

Reste l’amie de la famille qui alterne les rôles : commérages et soutien indéfectible dans les moments tragiques. Voilà l’essentiel d’une tragi-comédie de mœurs qui stigmatise quelques travers de la société actuelle.

Si vous souhaitez voir la pièce il vous reste quatre possibilités :

29 juillet : Bagnols les Bains.  21 h

30 juillet : St Énimie.  21 h

5 et 7 août à Marvejols au TMT. 20h30

 


Laisser un commentaire

pourquoi pas? |
jakotoiles |
-> PORTRAITS DE STARS et... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Groupe Annour Almouhamadi
| mesrealise
| levraigeek